Côtes du Jura Fleur de Marne En Chalasse 2000, Alain Labet, Rotalier

En ce moment à la maison, c'est la période idéale pour boire du vin blanc: ils sont directement à bonne température quand ils remontent de la cave, inutile de les rafraîchir ou de les laisser se réchauffer, un coup de tire-bouchon et zou, c'est parti. Ca permet de choisir au débotté, sans planifier à l'avance pour avoir une bouteille à bonne température... "Promis, on goûtera un de ces quatre du chardonnay de chez Labet" avais-je écrit ici. Crazy Yellow, le blog qui tient ses promesses!

"Et on se réjouit d'avance" disais-je aussi. A juste titre avec ce Chalasse 2000. DSCN9235La robe est brillante, le nez est fondu, harmonieux, la bouche à l'avenant, souple en attaque, avec un très bel équilibre jusqu'en finale, un vin accompli au bout de dix ans, puissant mais qui reste élégant, malgré une légère pointe de chaud pour terminer (13°, quand même). L'été 2000 a été plutôt marqué par la pluie que par le soleil, mais là on a vraiment l'impression d'un millésime solaire, on dirait un Bourgogne d'une année riche et opulente, voire même un chardonnay carrément sudiste, bien malin qui à l'aveugle irait chercher dans le sud...Revermont! Pas un poil d'oxydation qui nous mettrait sur la piste... On est sur des notes briochées, de fruits jaunes, avec une discrète pointe anisée.  Du gras, du volume, de l'opulence, mais sans molesse, l'équilibre est tenu jusqu'au bout.  Une bouteille à son apogée, c'est tellement bon maintenant qu'il n'y aurait rien à gagner à la laisser encore vieillir, d'autant que l'acidité se fait discrète. Un plaisir de boire ce vin dans sa voluptueuse maturité.

DSCN9237