Arbois Trousseau Grands Vergers 2005, Michel Gahier, Montigny les Arsures

Michel Gahier, c'est le genre de gars qui préfère s'occuper de ses vignes et de ses vins plutôt que de ramener sa fraise sur le web ou ailleurs pour se faire de la pub... D'ailleurs de la pub, je ne pense pas qu'il en ait besoin... Ca se sait de plus en plus qu'en sonnant à sa porte, tout près de l'église à Montigny, y'a moyen de dégotter des vins de plaisir à des prix raisonnables...
Montigny,  terre à trousseau, que dis-je, capitale mondiale du trousseau.. Et chez Michel Gahier, y 'en a du trousseau, et du bon... La cuvée de base, et les Grands Vergers, issus d'une parcelle de vieilles vignes près du viaduc (*) (celui qu'on voit sur les étiquettes)...

Je fais un peu de rangement dans ma cave et tombe sur mes Grands Vergers 2005... DSCN9448Difficile de résister à la tentation de goûter au dernier en date des grands millésimes jurassiens... La météo a été du côté des vignerons, printemps et été propices, et belle arrière-saison... La bouteille a passé le cap de sa prime jeunesse, or Michel Gahier fait souvent des trousseau qui sont bons tout jeunes, sur le fruit, mais qui ensuite ont tendance à se refermer pour se révéler à nouveau après quelques années de garde... Où peut-il bien en être ce 2005?  Plutôt en pleine forme, le bougre! La robe et le nez font  encore jeunes, un nez en fraîcheur, avec une pointe d'acidité volatile, pas suffisamment pour qu'elle soit désagréable, et des arômes de cerise et d'épices... Cerise et épices qu'on retrouve au palais, l'attaque a du peps, derrière le vin est bien équilibré, avec des petits tannins fins, le petit côté acidulé qui va bien et une rondeur finale qui donne presque l'impression d'avoir un chouia de sucre... Une petite chose toute en finesse me direz vous, mais en même temps c'est un trousseau avec du corps, des épaules, et un bel avenir devant lui... On sent que le raisin a été cueilli bien mûr, juste quand il fallait... Une manière de résoudre la quadrature du cercle: déjà bon aujourd'hui, avec encore beaucoup de fruit, à garder sans problème, et rendez vous dans dix ans pour d'autres sensations...

(*): voir le commentaire d'Olif ci dessous