C'est la gloire, la consécration! J'ai reçu cette semaine via Crazy Yellow un courriel d'un producteur. Qui se proposait de me faire parvenir gracieusement une bouteille d'un de ses vins, pour me permettre de le goûter, afin que je donne mon avis... Ferais-je déjà partie de "ceux qui comptent" dans la blogosphère picrato-jurassienne?  C'est mon but dans la vie, l'objectif est atteint, je peux fermer Crazy Yellow.

Que les quelques rares pékins (et pékines) qui commencent peut-être à prendre l'habitude de me lire se rassurent: j'déconne... J'ai refusé la proposition, en remerciant poliment. Les vins dont je parle ici, je les paye. Ils viennent de chez le vigneron, ou de chez le caviste, parfois du supermarché du coin (pas d'exclusive sur Crazy Yellow). Je suis juste un amateur. vlcsnap_87511Pas le "grand amateur", comme on aime à dire dans le milieu du vin, celui qui possède une cave prestigieuse, la science du vin, le jugement sûr et le commentaire prolixe. Selon le dictionnaire de l'Académie, l'amateur est, notamment, celui ou celle qui manifeste un goût de prédilection pour quelque chose... Et puis l'amateur c'est aussi le non-professionnel, le footballeur du dimanche, le pianiste qui pianote.

Ca me va comme définition, je suis un individu qui aime le vin en général, et celui du Jura en particulier. j'ai un métier qui n'a rien à voir avec le vin, une connexion internet et l'envie de communiquer autour de l'objet de, comme dirait l'Académie, mon goût de prédilection. Crazy Yellow et tout ce qui va avec, dans le verre et derrière la cravate, c'est juste de la passion, du plaisir.