"Vous avez de la Béthanie?"... Ils ne sont pas rares, les vignerons jurassiens qui racontent avoir vu débarquer dans leur caveau des clients désireux de goûter ou d'acheter la cuvée de la Fruitière Vinicole d'Arbois devenue synonyme de "blanc typé du Jura au bon goût de noix"... Selon le caractère de l'un ou l'autre vigneron, certains de ces clients ont dû se voir accueillir plutôt fraîchement... On peut penser ce qu'on veut de la Béthanie, mais cet assemblage de 60% de chardonnay et 40 % de savagnin, lançé par la Fruitière en 1969, est devenu au fil des ans un indéniable succès commercial, le produit star de la coopérative arboisienne. La Fruitière espère s'appuyer sur ce succès tout en surfant sur la vague des bulles, en lançant aujourd'hui un crémant Béthanie, assemblage de chardonnay et de savagnin sous voile. Objectif: prendre des parts de marché en se démarquant des appellations crémant hors du Jura, mais aussi  se singulariser parmi les crémants jurassiens.