Oui, je sais: y'en a que pour la Reine Jeanne sur ce blog. Allez, une petite dernière et j'arrête avec ça... Après le beau savagnin 2006 et le joli Grain de Pierre 99, j'avais envie de goûter par curiosité, un rouge. Mauvais souvenir du pinot noir 99 Les Rusards, aux tannins trop asséchants, j'en ouvrais d'année en année une bouteille en espérant que ça allait se fondre, peine perdue, faudrait regoûter pour voir, mais ça sera pour une autre fois.  Aujourd'hui, on s'intéresse au rouge 2005, assemblage pinot et poulsard, vinifié en fûts de chêne, vin issu de raisins de l'agriculture biologique certifié par Ecocert SAS F-32600 et tout le tintouin... DSCN8987Les deux cépages se complètent et donnent à ce vin de la matière, du fruit et une très belle complexité, c'est en tout cas ce qu'il y a marqué sur la contre-étiquette. 7 euros 50 lors de la promo sur les vins du Jura au supermarché du coin.

Robe bourguignonne, nez fruité, agréable tout d'abord, sur la cerise, avec une touche poivrée, mais qui laisse ensuite percevoir assez rapidement une certaine raideur, le fruit se fait parasiter par une note piquante, ce n'est pas de la volatile,  je n'arrive pas à définir ce qu'il en est exactement, en tout cas c'est dommage. En bouche ca démarre en souplesse, mais on tombe vite sur des tannins bien séchards, qui finissent en amertume, le fruit est gommé.

A table, le petit salé aux lentilles neutralise les tannins, le vin forcément s'arrondit, le fruit ressort, c'est mieux. Mais c'est quand même pas au niveau des blancs de la Reine Jeanne... Le vin bu pour lui-même n'apporte pas de plaisir, le plat sauve le coup, mais on n'ira pas courir au supermarché pour autant.